Les joies de la colocation : 20 messages ou mises en scène de colocataires à mourir de rire

Par Margaux Blanc, exploratrice d'insolite www.laliste.net

Crédits : Boredpanda.com

Par Margaux Blanc, exploratrice d'insolite www.laliste.net

Crédits : Boredpanda.com


A l’image d’un mariage, quand on s’engage dans une colocation, c’est pour le meilleur et pour le pire, les joies et les peines… Ce ne sont pas les messages de cette liste qui prouveront le contraire !

La colocation s’avère l’une des meilleures solutions pour se loger à moindres frais quand on étudie dans une capitale ou une ville réputée pour sa flambée de l’immobilier. En dehors de son aspect financier, partager son loyer peut aussi donner naissance à de grandes amitiés. Un bon moyen de s’immerger dans la culture d’un autre pays quand on a migré à l’étranger. À condition de s’entendre avec les autres membres de la communauté. Ce qui n’est pas le cas pour tout le monde ! Voici 20 messages passivement agressifs qui ont le don de dire les choses avec un humour plus ou moins décalé…



1/ L’illusion d’une vaisselle bien faite


Comment faire illusion pour éviter la corvée de vaisselle : imprimer en couleur, la réplique exacte de son évier !


2/ Une niche aménagée pour rouleau de papier toilette

“Je suis si triste ici ; si seulement j’avais un endroit pour vivre, comme la p***** de poubelle !” Réponse : “voilà, maintenant il a une maison”. On pourrait tuer pour ces rouleaux de papier toilette terminés !


3/ Halloween après l’heure

Les citrouilles, c’est comme le sapin, elles peuvent investir son salon des mois durant avant que quelqu’un ne se décide à les sortir…


4/ Oeuvres d’art en tout genre

Plutôt que de s’énerver, ce colocataire imaginatif a décidé de mettre en scène les objets laissés à l’abandon par son voisin de chambre. À la manière d’un musée : description à la clé !

5/ Changer le papier de toilette usagé n’est pas mauvais pour la santé

“Changer le papier toilette quand il est fini ne cause pas de problème neuronal”. Réponse : “Je ne préfère pas courir le risque”.

6/ Un propriétaire romantique

Un chemin de roses qui ne mène pas à la “date” mais plutôt à la dette !

7/ Un nom de réseau qui en dit long

Ce propriétaire aurait-il peur que ses colocataires oublient de le payer ? Le nom de connexion semble lui donner raison…


8/ Une coloc qui fulmine

“À l’idiot qui cache son herbe dans les bouches d’aération, merci d’arrêter/d’enlever ça ! Je n’apprécie vraiment pas que ma chambre sente ta mauvaise décision. Merci” Réponse : “Tu as l’air stressé(e)”.


9/ Générosité sans borne

Quand vos colocs acceptent de vous garder une part de pizza…


10/ Message capillaire

“J’ai débouché la douche”, telle est la réponse, écrite avec des cheveux, de cette colocataire à son pair qui n’avait de cesse de la réprimander….

11/ Coup de sang

Suite aux demandes répétées de mettre le rouleau de papier toilette à l’endroit, voici la réponse d’un des colocs excédé !

12/ Trop beau pour être vrai

“Je rêve qu’un jour la vaisselle soit faite, non pas par ceux qui en ont besoin, mais par ceux qui l’ont créée”. Un Martin Luther King de la plonge ?

13/ Une poubelle affriolante

“Cher Gary, je me sens vraiment très cochonne ces derniers temps. S’il te plait, prends-moi”. Et sors-moi aux ordures, nous permettons-nous d’ajouter.

14/ Description fidèle d’un lave-vaisselle

“Le lave-vaisselle est la chose blanche qui a des boutons sur sa droite. Le lave-vaisselle n’est pas l’homme à moitié chauve d’âge moyen appelé Brian. Merci”.

15/ Avis de recherche

“Trouvée : chaussette perdue. Répond au nom de chaussette“. Un coloc qui a de l’humour à revendre !


16/ Test

“Jouons à un jeu”.

17/ Un schéma explicatif tiré par les cheveux

Ce colocataire consciencieux s’est donné du mal !

18/ Manuel du changement de rouleau

“Comment changer un rouleau de papier toilette en 3 étapes faciles”.

19/ Une bouteille scellée

Pour éviter qu’on ne lui pique son breuvage (douteux), ce colocataire frileux a scellé le bouchon de sa bouteille… Il fallait le faire !

20/ Alerte serrure cassée

“Il n’y a pas de verrou, merci de frapper avant d’entrer sous peine de voir un pénis (dit de manière plus crue dans la version originale)”.


31 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout